Perpignan : Visa sans images ?

Après avoir envisagé pour des raisons économiques, en avril, de réduire le nombre de soirées de projections publiques place de la République, voilà que la municipalité atteint son but et les annule purement et simplement au nom de la sécurité !

C’est la première fois depuis sa création par Paul Alduy en 1989 que Visa pour l’Image verra son périmètre réduit. Si la sécurité est impossible dans un espace délimité comme la Place de la République, comment le maire a-t-il pu garantir celle des participants aux Jeudis de Perpignan ? 

Personne n’est dupe : avec les finances de la Mairie dans le rouge, JM Pujol cherche par tous les moyens à faire de « mauvaises » économies, même sur le dos des évènements les plus emblématiques.

Quand JF Leroy, directeur de Visa, remercie dans L’indépendant Monsieur Pujol de ne pas avoir annulé l’ensemble de la manifestation, on comprend bien que le coup n’est pas passé loin. 

Après la fermeture des beaux-arts et la liquidation des Estivales, la culture à Perpignan reste un combat !